Grammaire
Archignat

Remarques sur quelques Terminaisons

Mutations souvents rencontrées

Remarques sur quelques sons

Grammaire

I.  Les articles définis pluriel

II.  Les articles indéfinis

III.  Les prépositions

IV. Les adjectifs démonstratifs

V. Les adjectifs interrogatifs

VI. Les adjectifs possessifs

VII. Les adjectifs numéraux cardinaux

VIII.Les adjectifs indéfinis

IX.  Les adjectifs qualificatifs

X.   Les adverbes

XI.  Les pronoms personnels sujets

XII. Les pronoms personnels compléments

XIII.Les pronoms démonstratifs

XIV.Les pronoms relatifs

XV. Les pronoms possessifs

XVI.Le pronom indéfini

Remarques sur quelques Terminaisons

I.    a remplace la terminaison des verbes du 1er groupe.

Chanter --> chanta.

Danser --> dansa.

a remplace la terminaison ard.

Un canard --> un cana.

Un renard --> un rna.

Les mots terminés en al et ail n’existent pas, même au singulier ils se terminent par au.

Un cheval --> un chevau.

Le bétail --> le bétchau.

Un maréchal --> un maléchau.

(Comme en français moderne on ne dit plus mantel, ni martel mais manteau et marteau).

La terminaison en ance est remplacée par anzeté.

La méfiance --> la méfianzeté.

 

La terminaison en che est remplacée par chou.

Une hache --> un hachou (le mot devient masculin).

 

II. La terminaison en dre est remplacée par de.

Mordre --> morde.

Fendre --> fende.

III.  La terminaison en é est remplacée par a.

Pour les noms :

Du blé --> do bla.

Du caillé --> do cailla.

Pour les participes passés des verbes du 1er groupe :

Mangé --> migea (migeade au féminin).

Dressa --> dressa (dressade au féminin).

La terminaison en ée est remplacée par ade.

Une cheminée --> ane cheminade.

Une portée --> ane portade.

La terminaison en elle ou eille est remplacée par ille ou eule.

Elle (pronom personnel) --> rille.

Dentelle --> denteule.

Oreille --> orille.

La terminaison en eine ou oine est remplacée par eune

La peine --> la peune.

Avoine --> aveune.

La veine --> la veune.

La terminaison en er ou ier est remplacée par iais

Chandelier --> chandeliais.

Héritier --> héritiais.

Pêcher --> pêchiais (et tous les arbres fruitiers en er).

IV.     La terminaison en ère ou erre est remplacée par are

Le lierre --> le liare.

La terre --> la tarre.

La pierre --> la père ou la piare.

La tourtière --> la tourtiare.

La terminaison en eur est remplacée par eux.

Menteur --> menteux.

Dormeur --> dormeux.

La terminaison en eux est remplacée par oux.

Heureux --> héroux.

Peureux --> poroux.

V.  La terminaison en in peut perdre le n.

Un matin --> un mati.

Un chemin --> un chemi.

Comme la terminaison en ir se transforme en i.

Dormir --> dormi.

(Ainsi que dans tous les verbes des 2ième et 3ième groupes).

VI.  La terminaison en oir est remplacée par ouaille, ouère ou ouaise.

Un perchoir --> un perchouaille.

Une armoire --> une armouaise ou armouère.

Une mangeoire --> une mangouaille ou mangeouère.

La terminaison en on ou our est remplacée par ou.

Mouton --> motou.

Maison --> maisou.

Croûton --> crôtou.

Caneton --> canou.

VII.  La terminaison en née est remplacée par nade.

Maisonnée --> maisounade.

 

VIII.  Des terminaisons peuvent varier. On peut dire :

Des vaches --> das vaches ou das vachailles

Des pommes --> das poumes ou das poumailles

Des hommes --> dos houmes ou dos houmailles

Des pierres --> das pères ou das pérailles

Mutations souvents rencontrées

I.       Le a peut remplacer e ou é.

Perche --> parche.

Du lierre --> do liare.

Mais a peut être remplacé par e.

Fana --> fena.

 

a devient préfixe dans les verbes commençant par re.

Regarder --> argada.

Revenir --> arveni.

II.    Le b peut remplacer le v.

Achever --> achaba.

Rave --> rabe.

Rêver --> réba.

Lièvre --> lièbe (toujours au féminin).

III. La lettre c peut remplacer j ou g.

Ecarté --> égearé.

 

La lettre c peut remplacer p.

Eclos --> épli.

 

La lettre c peut remplacer tch.

Cul --> tcho.

 

Cette lettre C disparaît dans :

Bec --> bé.

Sac --> sa.

IV.  Le e peut s’intercaler.

Mairie --> mairerie.

 

Le é peut disparaitre.

Usé --> use.

Gonflé --> gonfe.

V.     Le son eu devient o ou é.

Heureux --> héroux.

Peureux --> poroux.

La peur --> la po.

VI.  La lettre i peut être supprimée après le a.

Une aiguille --> ane aguïlle.

(Ici se pose le problème de la triphtongue : trois sons émis en une seule syllabe ; comment transcrire le son u suivi par la diphtongue ill ou ylle ?).

Cette lettre i peut être rajoutée aux noms terminés en er.

Le verger --> le vargier.

Un étranger --> an étrangier ou étrangiais.

Le pêcher --> le pêchier ou pêchiais.

Et peut remplacer le e dans les noms terminés par eau.

Le veau --> le viau.

Le seau --> le siau (ou sib).

VII.  La lettre f peut disparaître à la fin des mots.

Oeuf --> oeu

Boeuf --> Beu.

VIII.Le g se transforme en y.

Gland --> ayand.

Sanglier --> sanhya.

IX. La lettre l peut disparaître dans le son oeil.

Orteil --> arté.

Pareil --> paré.

Ou elle peut être remplacée par o.

Fil --> fio.

Miel --> mio

Mais on dit soulaïlle pour soleil.

X.     Le r peut disparaître (comme le l.ou le c).

Autre --> aute.

Bec --> bé.

Visible --> visibe.

Mercredi --> méqueurdi

Remarques sur quelques sons

I.       Le son o se change en ou.

Porter --> pourtâ.

Boutonner --> boutounâ.

Froment --> froument.

Une pomme --> ane poume.

Estomac --> estouma.

II.    Le son oi se change en ai.

Croire --> craire.

Une poire --> ane paire.

III. Le son ou se change en a ou o.

Pour --> pa.

Mouton --> motou.

Coup --> co.

Pourtant --> partant.

Oublier --> oblidâ.

IV.  Le son oy se change en i ou e.

Ployer --> pligeâ.

Noyer --> negeâ.

V.     Le son pr peut être remplacé par peur.

Premier --> peurnier.

Prière --> peuriare.

VI.  Le son re ou ri peut être remplacé par eur.

Grenouille --> geurnouille.

Prier --> peuriâ.

Bredin --> beurdin.

VII. Le son ro peut être remplacé par our.

Grogner --> gournâ.

Rosée --> rousade.

VIII. Le son vre peut être remplacé par ver.

Ouvrier --> ouveurier.

Vriller --> veriâ.

Grammaire

I.       Les articles définis pluriel.

Les (devant un nom masculin) devient .  (devant un nom féminin) devient .

Les champs --> los champs.

Les prairies --> lâ prades.

Mais devant un nom commençant par une voyelle, on garde le z euphonique.

Les hommes --> lô z’hoummes / lô z’houmailles.

Les aiguilles --> lâ z’aguylles.

II.    Les articles indéfinis.

Un garde la même prononciation mais un devient yien et une devient yiune quand ils sont pronoms indéfinis.

J’ai vu un chien --> é zé veyu un chi.

J’en ai vu un --> é z’en ai veyu yien.

Une devient ane (article indéfini).

J’ai vu une chienne --> é zé veyu ane chine.

J’en ai vu une --> é z’en ai veyu yiune.

Du devient do.

Du vin --> do vin.

 

Des devient dos.

Des hommes --> dos z’hoummes.

 

III. Les prépositions.

Sur --> su.

Chez --> chia.

Par --> pa.

Pour --> pa.

Contre --> conte.

Dans --> dé.

IV. Les adjectifs démonstratifs.

Ce --> quo.

Cet --> queul.

Cette --> queulle.

Ces --> quès (mas ou féminin).

(avec toujours le z euphonique : quès z’hoummes).

V. Les adjectifs interrogatifs.

Quel --> quo.

Quels --> qués.

Quelle(s) --> queulle(s).

VI. Les adjectifs possessifs.

Mon, ton, son garde la même prononciation sauf devant un nom commençant par une voyelle.

Mon --> moune (houmme).

Notre --> not’.

Ton --> toune.

votre --> vout’.

Son --> soune.

Leur --> lour.

Au masculin pluriel.

Mes --> mo.

Nos --> noté.

Tes --> to.

vos --> voté.

Ses --> so.

Leurs --> lours.

Au féminin pluriel.

Mes --> ma.

Nos --> noté.

Tes --> ta.

vos --> voté.

Ses --> sa.

Leurs --> lours.

VII. Les adjectifs numéraux cardinaux.

Un --> yien

Cinq --> cin

Dix --> djiais

Une --> yiune

Six --> siais

Onze --> vonze

Deux --> dou

Sept --> sept

Douze --> douze

Trois --> traïl

Huit --> hui

 

Quatre --> quat

Neuf --> neu

VIII. Les adjectifs indéfinis.

Autre --> aute ou autraille.

Quelque chose --> quaucare.

Quelque --> quoque.

Quelqu’un --> quocu.

Quelques --> queuques.

Quelques uns --> quoquézin.

IX. Les adjectifs qualificatifs

terminés en a et les participes passés des verbes du 1ier groupe font ade au féminin : fara --> farade (férée).

terminés en aud font aude au féminin : marpaud --> marpaude (maladroite).

terminés en i font ide au féminin : porri --> porride (pourrie).

terminés en in font ine au féminin : beurdin --> beurdine (dérangée).

terminés en u font ude au féminin : beurchu --> beurchude (ébréchée).

terminés en oux font ouse au féminin : poroux --> porouse (peureuse).

X. Les adverbes

Plus --> mé.

Pire --> piais.

Moins --> on dit « pas tant ».

Rien --> re.

Bien --> bin.

Meilleur --> meyou.

XI. Les pronoms personnels sujets

Je --> é ou iz’ (devant une voyelle).

Tu -->te.

IL --> o ou ol (devant une voyelle).

Elle --> alle.

nous --> ne ou n’ (devant une voyelle).

Vous --> vous.

Ils --> é.

Elles --> é.

XII. Les pronoms personnels compléments

Me, moi --> me.

Te, toi --> té.

Se, soi, lui --> se.

Le ou l’ --> zo.

Elle, la --> rille ou la.

nous --> nous, n’ou n’zotes.

Vous --> vous, v’ou v’zotes.

Eux --> ieux.

Elles, les --> rilles ou las.

XIII. Les pronoms démonstratifs

Celui --> quo.

Celui-ci --> quo-là.

Cela --> quout’chi.

Celle --> queulle.

Celle-ci --> queulle-là.

Celle-la --> quelle tchi.

XIV. Les pronoms relatifs

Qui --> que.

Quoi --> qui.

Duquel --> doquo

De laquelle --> de la quo

Lequel --> lequo.

Lesquels --> loquos.

Desquels --> doquos.

Laquelle --> laquo.

Lesquelles --> laquos.

Desquelles --> daqueules.

XV. Les pronoms possessifs

Au singulier, ils s’inversent par rapport au français.

Le mien --> le mienne.

Le tien --> le tienne.

Le sien --> le sienne.

Le nôtre --> le nôte.

Le vôtre --> le vôte.

Le leur --> le lour.

La mienne --> la mien.

La tienne --> la tien.

La sienne --> la sien.

La nôtre --> la nôte.

La vôtre --> la voûte.

La leur --> la loure.

XVI. Le pronom indéfini

On ne s’emploie pas, on ne dit pas « on fait » mais « ils font » --> é fasons.

 

 

CSS Valide !